Isabelle Pontani

Verrier

isabelle-pontani-RDA-2024« Laisser passer la lumière.
Entrer dans la lumière et entrer en soi.
Etre dans sa propre lumière »

« Hypersensible, le filtre à lumière du vitrail a été mon fil conducteur. La découverte des vitraux contrastés et saturés de couleurs de la cathédrale de Chartres à fait écho à mes yeux aux Champs colorés de Mark Rothko.
La puissance vibratoire de la couleur dans le verre et ses infinies nuances, de la transparence
à l’opacité, et de l’ombre à la lumière sont mes premières sources d’inspiration.

La transparence du verre évoque la présence de l’invisible. Compagnon de la lumière,
il exprime une transcendance. Tout à la fois matériel, il transmet les rayons lumineux du soleil
et nous situe dans le mouvement de l’univers.

Questionnant le ciel et la terre, j’élabore des outils de vision : capteur, loupe, télescope…
Voir à travers, voir à l’intérieur, voir loin, voyager dans l’espace et le temps.
En rapporter des sensations, émotions, à contempler.

Les créations résultent d’une fusion de verre et d’oxydes de métaux à 800°c, et d’abrasion
à l’aide de l’eau. Ce processus utilise les chemins de transformation de la matière,
à l’origine de la vie, pour l’exprimer.
Enfin, révélatrice de l’instant, la sculpture vibre selon les fluctuations de la lumière et se renouvelle à chaque regard. »

 

Née à Paris, Isabelle Pontani vit et travaille à Tours. Suite à une visite des vitraux de la Cathédrale de Chartres, elle se forme aux techniques verrières à partir de 1999 au Centre international du vitrail de Chartres, au L.T. Lucas de Nehou à Paris et au MusVerre, en parallèle de son activité d’Architecte dplg.

Suivront en 2003 créations d’objets d’art, commandes d’art sacré pour le patrimoine public, aménagements verrier pour le privé. Elle poursuit son évolution artistique avec des tableaux verriers et sculptures.

Installée aujourd’hui en Touraine, elle approfondit son expression sur les rencontres de la lumière et de la couleur. Elle expose en France et développe des collaborations aussi bien pour le design que pour la sculpture.

Aller à sa rencontre sur le parcours 2024 : salle Laumonier